Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Union Syndicale Départementale CGT SANTE et ACTION SOCIALE Publique et Privée du département de la Manche (50)
  • Le blog de l'Union Syndicale Départementale CGT SANTE et ACTION SOCIALE Publique et Privée du département de la Manche (50)
  • : Blog d'information et de communication de l'Union Départementale des Syndicats CGT de la Santé et de l'Action Sociale du secteur Public et du Secteur Privé du département de la Manche (50)
  • Contact

Recherche

Archives

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 15:00

MOTION

Aux Directions des Etablissements Publics de Santé du département de la Manche

 A L’Agence Régionale de Santé

Au Ministère de la santé

 

Madame, Monsieur,

Jamais notre protection sociale et notre système de santé et d'action sociale n'avaient subi d'attaques aussi importantes. Depuis plusieurs années, l'activité hospitalière augmente de 5 % par an alors que les taux d'augmentation des budgets n'évoluent que de 2 % à 2,5 %. Ces budgets ne permettent même pas de maintenir les effectifs.

Les plans successifs d'investissements insuffisamment aidés (Hôpital 2007-2012) ont provoqué un endettement massif, y compris par des emprunts « toxiques ». Et l'hôpital se voit imposer 440 millions d'euros « d'efforts » alors que rien n'est fait pour régler cet endettement...

Dans le secteur social, la modernisation de l'action publique qui est le prolongement des politiques antérieures de restructurations (RGPP...) va aggraver la dégradation des conditions d'accueil et de prise en charge de tous les publics (petite enfance, enfance, familles, personnes âgées, handicapés, …).

Cela va se traduire par des milliers de suppressions d'emplois dans les hôpitaux. Les conditions d'accueil des patients et les conditions de travail des personnels vont se dégrader davantage encore ….

Les ressources affectées au financement de la protection sociale sont insuffisantes, sans commune mesure avec les besoins des assurés sociaux.

Cette insuffisance s'explique avant tout par le niveau trop bas des salaires, celui du chômage et le développement massif des exonérations de cotisations sociales.

Elle conduit à l'explosion des déficits et sert à justifier les reculs : baisse du taux de remboursement des dépenses de soins, pression sur l'hôpital public, recul du niveau des retraites, des prestations familiales....

Depuis que le gouvernement et le patronat se sont entendus pour mettre en place dans nos secteurs une politique de « rentabilité du soin » et pour faire de la maladie, du handicap et des personnes âgées des marchandises rentables, la précarité de l'emploi n'a cessé d'augmenter.

Les syndicats CGT exigent :

·         le droit à la santé pour tous dans la proximité et la qualité : développer la prévention et le dépistage.....

·         le développement de la protection sociale solidaire pour garantir un service public de santé et d'action sociale accessible à tous et garantissant l'autonomie à tous les âges de la vie

·         le droit à l'emploi : par la qualité de celui-ci et des salaires

·         le droit à un grand service public de santé et d'action sociale concourant à l'accès aux soins, au droit à l'autonomie, à la cohésion sociale, à la protection des plus faibles et des plus démunis.

·         la suppression du secteur « marchand » de la santé et de l'action sociale,

·         la suppression de la T2A dans les hôpitaux

·         l’abrogation de la loi HPST,

·         l'arrêt des suppressions de postes, des plans de retour à l'équilibre et des restructurations en cours et le renforcement de l'existant notamment dans le cadre des missions de service public qui doivent rester exclusivement assurées au sein de l'hôpital public.

·         L'effacement de la dette des établissements hospitaliers

·         la réouverture des services fermés sur des critères purement financiers

·         un véritable financement de l'hôpital public permettant de pouvoir assurer la permanence des soins

·         la mise en stage puis la titularisation des contractuels qui représentent actuellement 20% des effectifs

·         l'abrogation des ordres professionnels infirmiers et Kinésithérapeutes

·         la prise en compte de la pénibilité pour les infirmiers de catégorie A

·         un plan Urgence Emploi Formation

·         l'arrêt du gel des salaires et des revalorisations salariales en portant le salaire minimum à 1700 € net

·         l'exonération de la taxe sur les salaires permettant de gagner 6% sur les dépenses de personnel et de (re) créer 50 000 emplois

·         la défense et l'amélioration des conventions collectives nationales et le rétablissement intégral de la CCNT 51

 

Fait à Saint Hilaire du Harcouët, le 19 novembre 2013

 


La Secrétaire Générale

De l’USD CGTSanté

et Action Sociale

de la Manche

 

Nathalie JEHENNE

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgtsanteas50 - dans info
commenter cet article

commentaires